Une première mondiale. Astrium, géant de l'industrie spatiale, annonce avoir signé un contrat de 275 millions d'euros pour permettre l'observation de la Terre par satellite en temps réel. Le système, sans équivalent à ce jour dans le monde, qu'Astrium Services doit mettre en place pour l'Agence spatiale européenne (ESA) permettra notamment d'observer les conséquences des catastrophes naturelles.

1–1 (1)